Vous êtes ici :

Tristan et François volent dans les plumes des pioupious (ou pas...)

Tristan et François (le narrateur), étions les représentants de la BLN chez les Pioupious pour le tournoi de doubles.


Afin d’éviter tout suspense inutile, je vous informe que les vainqueurs sont, comme toujours, les Pioupious (double hommes, comme double dames).


Donc. Double hommes. Trois poules de 5 et une poule de 6. Les 2 premiers de chaque poule participent au tableau principal (1/4 de finale, demi-finale puis finale). Le tableau principal est visiblement réservé aux locaux…

Les équipes arrivant 3e et 4e de chaque poule ont le droit (afin de ne pas rentrer chez eux en pleurant) de jouer sur l’humiliant tableau « consolante ».
Tristan et moi-même étions confiants en arrivant à Thouaré et arborions des couleurs à faire trembler nos adversaires (preuve en photo)


Avant


Nous y sommes. Nous figurons dans la poule de 6. Nous avançons vers le terrain où va se dérouler le 1er match... nous échangeons quelques volants avec l'adversaire afin de nous échauffer... tout va bien lorsque .. CRAC !?!! Oups. La raquette de Tristan fraichement recordée s'est cassée juste en touchant le volant... Bon, après ce petit incident (assez fâcheux je dois le dire) je prête une raquette à mon co-équipier. Pour nos 3 premiers matchs, nous enregistrons 3 victoires en 2 sets contre des équipes assez talentueuses (sur les 21 équipes, nous n’en avons pas vu de faibles).


Nous frémissons légèrement en voyant approcher nos 4e adversaires vêtus de noir et de jaune… des PIOUPIOUS.


Match très serré… après avoir remporté le 1er set, nous nous inclinons d’un cheveu (ok j’ai fait beaucoup de fautes impardonnables et pourtant Tristan m’avait déjà mis en garde en m’explosant la main dans le précédant match sur un volant que nous avions voulu prendre tous les 2).


Il nous reste le 5e match de poule, contre une paire qui a battu ceux qui viennent de nous vaincre.
Nous nous défendons relativement bien mais c’est exactement le même scénario… Nous perdons et sommes donc 3e de la poule. Nous avons donc le droit de jouer chez les petits que l’on doit consoler en les faisant jouer entre eux.


Ok. Pause sandwich, bain de soleil, digestion, coup de barre etc...


¼ de finale, on explose des anciens qui ont eu l’air un peu dépassés par les évènements.


½ finale, match plus difficile mais assez fun. Un des 2 joueurs était nettement moins fort que l’autre. Objectif : tout jouer sur lui pour faire péter un câble à son partenaire (qui avait l’air assez nerveux à la base).

Conclusion : le nerveux casse sa raquette contre le parquet, le faible fait des fautes (mais a l’air content de jouer en consolante) et la BLN gagne le match.


Finale contre 2 vétérans au look « j’aime regarder du foot sur mon canap’ en buvant de la Kro ». Mais évidemment, l’habit ne fait pas le moine et nous nous lançons dans un match très serré où nous devons puiser dans nos dernières forces pour réussir. Nous nous dirigeons vers un 3e set et nous ne l’entamons pas de la meilleure façon… nous sommes menés 9-2 mais nous parvenons tout de même une belle remontée et passons devant : 11-10.

La fin du set est intense et c’est avec consolation que nous gagnons le match ! Nous ne pleurerons donc pas mais nous aurons très mal partout… Vous constaterez que le visage est un peu moins fringuant qu’avant le tournois (preuve en photo)


Pendant


Voilà, sur 21 équipes engagées, nous terminons 9e et gagnons la coupe des nuls !!


Après


Enfin un grand merci à notre public venu nous soutenir !! (si si il y en avait)